Finances publiques : l’Occitanie nous méprise déjà

Img_com copieLe 16 décembre 2016, le Conseil régional d’Occitanie a attribué 4,5 millions d’euros aux Pyrénées-Orientales. Cette aide est destinée au logement social, au Bâtiment et Travaux Publics et à l’aménagement du territoire, parmi quarante dossiers. A la même date, 195 millions d’euros ont visé l’ensemble des 13 départements de la région. Le poids du Pays Catalan étant proche de 8% de la Région, nous méritions plus de 15 millions, plus de trois fois la réalité votée. Un soutien de 5,6 millions a même été accordé au financement de la première tranche d’études du TGV Toulouse-Bordeaux. La ligne Perpignan-Montpellier attendra bien 20 ou 30 ans de plus ! Plus fort encore, l’Ecole vétérinaire de Toulouse a reçu 4,9 millions et l’Institut de recherche technologique de Toulouse 3,9 millions.

Ces chiffres limpides, sans interprétations idéologiques, révèlent l’importance que nous accorde Carole Delga. La présidente régionale est l’amie du Pays Catalan… uniquement comme destination de week-end. Elle maîtrise la machine centralisatrice, déjà lancée à plein régime. Vous avez aimé notre spoliation par Montpellier ? Vous adorerez Toulouse, qui illustre le massacre des coins de France éloignés des métropoles à privilèges. Le jacobinisme régional est en marche, à notre détriment.

Il est plus que temps de reprendre notre destin en mains en fondant une Collectivité Territoriale Unique (CTU) à l’échelle de notre département. Cet outil moderne nous permettra de disposer des crédits d’Etat proportionnels à notre taille, pour impulser enfin une vraie politique de développement territorial, au bénéfice de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.